Accueil » Vidéo-Compositing » DaVinci Resolve » L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux

Tuto DaVinci Resolve | Principe de tracking

vidéo 52/57
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    Principe de tracking
    00:00 / 13:49
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux

Détails de la formation

Alors, nous avons vu quels étaient les paramètres d’analyse et comment lancer un TRACK, en marche avant, en marche arrière. On pouvait aussi l’arrêter. Le Résolve met toujours un petit peu de temps à arrêter son TRACK ; c’est quand vous en arrêtez un. On pourrait maintenant essayer de voir quelles sont un peu les limites du TRACKER. Imaginons que sur ce plan, où j’ai des mouvements extrêmement rapides et d’une amplitude assez importante, je veuille tracker, changer, ici, faire une opération sur le pinceau. Je pourrais donc simplement créer un polygone, garder son centre de rotation sous la main puisque c’est la main qui manœuvre le pinceau, décider de faire une forme relativement précise, sur ce dernier. Alors, avec le clic central on peut déplacer la fenêtre et la remettre exactement, avec la commande SHIFT Z pour qu’elle soit exactement adaptée à la fenêtre de VIEWER. J’aurais pu par exemple décider de faire un TRACK sur cette forme. Eh bien, je vais lancer mon TRACK. Et vous voyez qu'effectivement les mouvements étant extrêmement rapides, le Résolve a du mal à garder les mouvements complètement. On pourrait corriger ça, et on va le voir un peu plus tard en utilisant le KEY FRAMING et les KEY FRAMES ici, dans cet onglet à droite, un peu plus tard. Donc, première chose, on peut être facilement battu par le fait que les mouvements sont trop rapides ou trop saccadés. On pourrait aussi être embêté par le fait qu'un obstacle passe par exemple sur le plan 25. Si on voulait TRACKER la mannequin, on se rend compte qu'elle passe derrière différents objets. Et donc si je lui place une forme pour la suivre et que je lance mon TRACKER, vous voyez qu'en fait le TRACK s'est arrêté au moment où un objet passait devant le visage. On pourrait toutefois considérer qu'on voit que le TRACK est valable jusqu'à ce moment ; et on pourrait aussi se dire qu'on pourrait le récupérer peut-être ici. Et nous allons voir comment on procède pour effectuer ce genre de TRACK. On va dans un premier temps effacer toutes les données. Et on va effectivement venir chercher notre mannequin sur une forme un peu plus réduite sur le visage ici et lancer le TRACK jusqu'à la fin. Et puis nous allons continuer, mettons jusque-là et lancer le TRACK. On pourrait revenir même quelques images avant. Voilà ! Et lancer le TRACK à partir de là jusqu'ici. On pourrait maintenant si on voulait adapter ces points, passer en mode FRAMES: marquer un KEY FRAMES, aller de nouveau sur la piste de l'autre côté, marquer d'un TIC KEY FRAMES et de lui demander de calculer entre ces deux points une INTERPOLATION. Et donc maintenant on a juste besoin effectivement de peut-être changer un tout petit peu la place à partir du moment où effectivement on est arrivé, ici. Et comme nous sommes en mode FRAMES, on pourrait très bien lui dire de nouveau, je me mets là et s'il te plait, recalcule une interpolation. On a bien sûr le décrochage après notre petite FRAMES qu'on a bougé. On pourrait maintenant venir jusqu'à la fin du plan, replacer, lui donner un nouveau point et lui demander d'interpoler entre les deux. Alors, ce mode marche très bien ; on a la possibilité ainsi aussi de TRACKER par exemple, quelque chose qui sort du cadre, de cette manière-là. On n'oubliera pas à chaque fois de repasser par le mode FRAMES et quand vous avez fini votre TRACKER surtout de repasser en mode CLIP. Pour bien montrer comment marche ça, on va essayer de refaire les choses sur un autre plan. Il faudrait trouver un objet, si on veut par exemple TRACKER l'avant de l'objectif. Imaginons qu'on ait besoin de la faire ici. On va donc placer une forme sur l'objectif, et passer… on va afficher la piste. Nous sommes toujours en mode CLIP et je lance le TRACK. Jusqu'à la fin pas de soucis. En revanche, si je reviens vers le début, vous voyez que le TRACK est sorti et qu'il ne sait plus comment faire pour récupérer les informations et continuer. Je pourrais donc à partir de maintenant… alors on voit nettement la piste, ici. Je pourrais donc à partir de maintenant lui dire : eh bien ce qui est important c'est de mettre la tête de lecture, être sûr qu'elle soit bien sûr la piste déjà existante, enregistrée. Là je vais lui marquer un KEY FRAMES. Et puis je vais doucement remonter et lui dire quand, par exemple, il arrive à la fin ; c'est-à-dire au début du CLIP, on va lui replacer un deuxième KEY FRAMES, placer notre piste. Alors, là vous voyez qu'en fait comme je suis resté en mode CLIP, regardez la forme du TRACK, c'est toute la TRACK qui bouge hein ! C'est-à-dire que si à la fin je viens ici et que je lui dis interpole entre les deux, il va interpoler par rapport à ma piste, la piste globale, non pas en mode FRAMES, mais par rapport à l'ensemble du CLIP. Et donc, ici, maintenant, on a fait ça. J'aurais pu également, partir d'ici et lui dire que, passer en mode FRAMES, lui dire qu'ici j'aurais souhaité qu'on soit un petit peu comme ça. C'est-à-dire suivre un peu le mouvement et interpoler. J'aurai pu aller plus loin. On va dire jusqu'ici, placer un KEY FRAMES et interpoler et ainsi de suite, jusqu'au début du plan et revenir par exemple, ici, placer un KEY FRAMES et interpoler. Et du coup, à partir du moment où j'étais repassé en FRAMES, on a effectivement un suivi. Alors, on voit qu'on a une petite saute ici. On aurait du… on peut donc encore de nouveau passer un KEY FRAMES et interpoler. Auquel cas il va effacer les étapes intermédiaires que nous avions mises tout à l'heure. Et vous voyez que globalement on a réussi à animer, alors que l'objet était totalement ou passablement sorti du VIEWER. Ce qui est très important c'est de ne pas oublier de faire un point clé à la première image et un point clé à la dernière image. C'est-à-dire que si je vais ici, effacer toutes les DATAS, de TRACK… si par exemple je commence mon TRACK ici, ou là par exemple, et que je le lance jusqu'à la fin… très bien ! Et puis maintenant je me dis bien voilà, je vais le faire… et quand il sort je vais, alors, on va avoir ici un point au moment où il sort. On n'oublie pas de le marquer. Et quand il vient de sortir l'appareil, c'est-à-dire par ici par exemple. Hop ! Ici, remettre un autre point et lui faire ça, placer en dehors, et lui dit de : interpolation. Là pour le moment je n'ai mis aucun point en début de TRACK. Qu'est-ce qui va se passer ? C'est que dans toute cette partie effectivement il suit sans problème. Mais, si je vais revenir avant, il n'y a plus rien qui se passe au départ de la piste donc il ne faut pas que j'oublie de coller un KEY FRAMES et de lui dire voilà ! Tu parts d'ici, interpolation. On pourrait aussi imaginer un objet qui sort complètement du champ à suivre. Par exemple la tête du photographe qui allierait pas mal de problèmes, hein ! Puisque vous voyez qu'il va passer derrière des objets. On va donc essayer de faire ce TRACK complètement et voir quel problème cela pose. Je vais lui demander de TRACKER du début à la fin la tête du photographe et on va essayer de corriger au fur et à mesure. Je suis bien en mode CLIP, je lance le TRACK. Et vous voyez que très rapidement, le TRACKRER a été trompé par tous les obstacles. Je vais donc d’emblée aller jusqu’au moment où la tête du photographe disparaît, c’est-à-dire à peu près ici. On va faire une pomme- pour voir où est la forme. On va passer en mode FRAMES. Mettre un point clé ici, revenir à la dernière bonne position qu’on avait ; c'est-à-dire ça. Remettre un point clé et lui demander déjà une interpolation. Et voyons ce qui se passe. On voit qu’en fait on va avoir besoin de beaucoup d’autres images parce que le TRACKER est sans arrêt trompé par les masses sombres au premier plan. Auquel cas, on peut rester en mode FRAMES. On a un point marqué ici, un KEY FRAME. Et on peut se dire ici, je vais tout de suite en mettre un autre et je voudrais que la patate soit ici. Je lui demande une interpolation. Ce qui fait que maintenait déjà, j'ai ce premier mouvement qui est suivi et vous voyez que derrière, il repasse sur le reste du TRACK, c'est-à-dire en très mauvaise position. Donc maintenant que j'ai un KEY FRAMES ici, on va essayer de voir et de se dire qu'en fait, on pourrait, le mouvement étant à peu pré linéaire, RETRACKER jusqu'ici. On lui met un autre point, on replace la patate puisqu'on voulait la tête et je lui refais une interpolation. Ah ! On voit que l'interpolation entre les deux n'est pas tout à fait linéaire, ce qui veut dire qu'ici c'est bon et qu'il faudrait retarder un petit peu le départ en partant d'ici. Je vais lui mettre un KEY FRAMES, lui dire qu'à cet endroit-là, la patate aurait été quelque part par ici, etc. alors vous voyez que là on atteint un peu les limites du TRACKER puisqu'en fait, on fait quasiment de l'animation et on n'a plus besoin vraiment de se servir du TRACKERS. Ce serait sans doute beaucoup plus simple de faire de l'animation en KEY FRAMES. C'est-ce que nous allons voir dans le support suivant.

Cette formation DaVinci Resolve est également disponible dans les packs suivants

3 Notes et avis
Note moyenne:
3.941175 5 0 17
17
Donnez votre avis sur la formation L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires
Cédric ETIENNE il y a 383 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

trés bien

pour novice comme moi j'ai appris pas mal de chose même si j'ai pas vraiment compris les settings et tout .Mais pour sa il me suffit de me repassé le tuto plusieur fois.
Dominique JARLAN il y a 523 jours.
Votre note :
2 5 0 0
0

Trop brouillon

Video interessante maps trop brouillon
ludovic gaudry il y a 564 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

le top..

Mr Jean COUDSI top en formateur

il est claire et précis

merci pour cette formation