Accueil » Vidéo-Compositing » DaVinci Resolve » L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux

Tuto DaVinci Resolve | Luma et Contraste en Primaire

vidéo 28/57
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    Luma et Contraste en Primaire
    00:00 / 07:32
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux

Détails de la formation

Alors, on va essayer maintenant d'analyser comment on peut modifier le contraste. On va le voir de deux manières différentes parce qu’en fait, ce contraste compose… soit on le travaille tout seul c'est-à-dire si on travaille notre signal Y (ici l'ALLUMA), soit, on le travaille dans sa globalité. Je vous le montre.
Imaginons qu'ici, je trouve que l'image n'est pas assez claire. Je vais monter un petit peu mon GAIN. Je vais donner un peu de noir, modifier un peu mes moyennes et on va dire, bien voilà ! C'est globalement une image au départ qui m'intéresse. Je garde cette valeur-là en référence et donc maintenant, je vais commencer à comparer les différentes solutions en créant un nouveau NODE en SERIAL et ce NODE, il va venir se coller derrière le premier. Ce qui veut dire donc, on passe par le menu NODES ADD SERIAL. Et ce NODE-là, en fait, il va prendre, maintenant, ces informations dans un contraste qu’on pense être judicieux.
Première hypothèse : Je vais travailler, je vais changer la balance entre couleur et lumière. Je peux le faire en montant la quantité de lumière et en la ramenant au niveau initial puisque nous étions contents de notre contraste arrivé en NODE 2. Vous voyez que, maintenant, le signal de LUMA est au-dessus du signal de CHROMA et que, donc globalement, l’image a été désaturée. D’ailleurs, on va la garder en mémoire pour pouvoir la comparer après. Pour faire un…, garder une correction en mémoire, on fait un clic droit dans le VIEWER et on clique sur GRAB STYLE.
On va maintenant faire une deuxième version qui va être notre version 2, qui sera une version dont la saturation sera différente. Ici, dans cette première version, j’avais plus de lumière que de couleur avec le résultat qu’on a au VIEWER. Je vais remettre ça à zéro et je vais faire exactement l’inverse, c’est-à-dire que je vais descendre et remettre le signal Y à 1 puisque c’était notre contraste par défaut. Et vous voyez immédiatement la différence.
Alors, pour voir réactiver ce mode, on a plusieurs solutions. Soit on passe ici, par l’image WIPE, on l’active ici, soit on peut faire le pomme+W qui nous active ou qui désactive le mode WIPE. Et pour activer le mode WIPE, il faut avoir, au moins, avoir GRAB, ici, un GRAB STIL sélectionné. J’ai sélectionné notre précédent réglage pomme+W et je vois bien maintenant, en passant la souris, la différence entre les deux. Donc, on voit bien que cet équilibre entre la lumière et la couleur va totalement modifier la saturation. L’intérêt de ça, c’est que je vais garder cette deuxième correction. On va peut-être, même, les nommer puisqu’on peut nommer par la commande CHANGE LABEL. Celle-là, je vais l’appeler SAT+. La première, je vais l’appeler SAT-. Finalement, vous allez me dire pourquoi est-ce qu’on n’utilise pas l’outil de saturation.
Eh bien, on va se faire une troisième version qu’on va appeler pour le coup « saturation » en référence à l’outil disponible. Et vous allez voir que je vais annuler la correction de couleur qu'on a fait au NODE N°2 en lui disant que je voudrais Reseter juste la correction de ce NODE-là. Donc, je repars de quelque chose de standard qui est notre image d'origine. Comme vous pouvez le voir, il n'y a de différence et je vais jouer sur l'outil de saturation. Et là, j'ai désaturé, on va dire globalement, toute l'image. Je pourrai le juxtaposer avec l'outil de saturation. Donc ça, c'était une version SAT+. Si je me mets en SAT-, vous voyez qu'en fait, la saturation, elle se passe un peu différemment parce qu'elle se fait partout. Alors que nous, en travaillant uniquement dans une partie de l'image comme on l'a fait tout à l'heure, on pouvait placer cette saturation de manière différente. Donc, l'intérêt de travailler avec le signal lumière d'un côté et le signal couleur de l'autre côté, c'est qu'on va pouvoir placer cette saturation à différents endroits. Si je veux travailler dans les moyennes lumières et augmenter la saturation, je vais augmenter mon signal couleur dans les moyennes lumières et donc, saturer, également, les moyennes lumières.
Une fois qu'on a vu ça, on se rappelle qu'il y a d'autres endroits où on pourra jouer avec la saturation. Et le premier de ces endroits, c'est l'outil courbe qui s'appelle LUMA VERSUS SATURATION. De la même manière, on pourra les rééquilibrer entre les moyennes, les basses ou les hautes lumières, la saturation, en le faisant très simplement. Si on veut saturer, par exemple, une zone qui est située par ici, on va glisser notre curseur dans le VIEWER, ça va nous définir une plage. Et on va décider de saturer cette partie-là ou désaturer cette partie-là. Et vous voyez qu'on ne touche pas à la saturation de la statue, mais, vraiment, on est dans une autre partie de l'image qu'on a essayé de définir. J'aurai pu décider dans les hautes lumières, aussi, de faire une autre sélection et de la désaturer ou de la saturer pareillement. On peut créer sur ces courbes autant de points que l'on veut. Chaque point, une fois qu'il est sélectionné, peut être ajusté par des outils types BESIER ou bien ajusté de manière, tout à fait, précise en disant que si on veut rentrer une saturation, on peut faire un point 10, par exemple, pour entrer cette saturation très précisément. Et on peut, aussi, moduler le point d'entrée. Le point d'entrée, en fait, c'est la façon de le déplacer entre les hautes lumières et les basses lumières ici. Hein ! On se déplace entre les hautes lumières et les basses lumières. On peut, aussi, partir des PRESETS qui sont globalement un tiers en bas, un quart en bas, un quart en haut et donc, désaturer les basses, saturer les hautes.

Cette formation DaVinci Resolve est également disponible dans les packs suivants

3 Notes et avis
Note moyenne:
3.941175 5 0 17
17
Donnez votre avis sur la formation L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires
Cédric ETIENNE il y a 381 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

trés bien

pour novice comme moi j'ai appris pas mal de chose même si j'ai pas vraiment compris les settings et tout .Mais pour sa il me suffit de me repassé le tuto plusieur fois.
Dominique JARLAN il y a 522 jours.
Votre note :
2 5 0 0
0

Trop brouillon

Video interessante maps trop brouillon
ludovic gaudry il y a 562 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

le top..

Mr Jean COUDSI top en formateur

il est claire et précis

merci pour cette formation