Accueil » Vidéo-Compositing » DaVinci Resolve » L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux

Tuto DaVinci Resolve | Les settings Scaling

vidéo 8/57
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    Les settings Scaling
    00:00 / 06:21
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux

Détails de la formation

Alors, il y a un autre SETTING très important à bien vérifier, c’est le setting des sizing, IMAGE SCALLING. Pourquoi je parle de celui-là ? Parce qu'on pourrait imaginer, par exemple, qu'on a amené un média qui, à l'origine, fait 2048 par 952 et que ce média, on le met dans une TIMELINE qui n'est pas du tout à cette taille là, mais qui serait, par exemple, à 1440 par 1080. Eh bien, on va observer ce qui se passe dans l'image derrière, en allant changer les paramètres.
Si je décide de faire un CENTER CROP sans retoucher à la taille de l'image et que je l'applique, je vais aller en couleur ici, voilà ce qui se passe ! Maintenant, imaginez que je scale l'image de telle façon à ce qu'elle s'adapte à cette nouvelle fenêtre. J'applique et vous voyez que derrière, l'affichage a bougé et qu'il s'est, en fait, appliqué de telle façon à être dans la hauteur. Maintenant, je peux aussi lui dire ce qui est le paramètre par défaut. Je voudrais m'arranger pour que toute l'image rentre dans ce nouveau format. Auquel cas, quand je vais appliquer qu'est-ce qui va se passer ? Pour avoir toute la largeur de l'image, le Résolve, en fait, à rentrer des barres en haut et en bas, a fait du BLANCKING. Enfin, je pourrais lui dire de STRETCHER l'image jusqu'aux quatre coins, auquel cas on a vraiment un effet de STRETCH c'est-à-dire qu'il nous a changé les proportions de l'image.
Une fois qu'on a fixé ces paramètres de SCALING, on pourra utiliser les filtres à savoir la première option qui est d'utiliser un filtre SHARPER c'est-à-dire plus défini, va nous servir quand on va, en fait, zoomer dans une image. Parce qu'on grossit dans l'image, on va avoir besoin de retrouver un petit peu de définitions. On va utiliser un filtre SHARPER.
Quand on utilise un filtre SMOOTHER à l'inverse c'est parce qu’on a une image d'une grande taille qu'on va amener dans une image, dans une TIMELINE plus petite et auquel cas, on va avoir besoin, au contraire, d'adoucir un petit peu. Parce qu'une grande image, quand on la réduit, on augmente un peu son contraste et ses contours. On a, aussi, le paramètre qui consiste à utiliser le BILINEAR et, en fait, le BILINEAR, c'est quand on a une machine qui a peu de ressources en CUDA. On a besoin de pouvoir lire notre TIMELINE en temps réel, eh bien, on va appliquer un filtre qui va être moins gourmand en ressource pendant toute la partie où on va faire l'étalonnage, juste pour voir dans quelle proportion les images sont adaptées. Et puis, avant de faire les rendus, on viendra ici réajuster les paramètres en fonction du scaling qui a été fait. Tous ces PRESETS qu'on a faits, on pourrait aussi les avoir modifiés directement dans l'onglet géométrie. J'aurai pu définir qu'en fait, ce genre d'image, je veux tout le temps l'avoir, on va dire avec un zoom plus petit et que j'aurai voulu qu'il soit adapté à cette taille là. Admettons qu'on a des archives qu'on veut réussir à réadapter dans des proportions qui ne sont pas « courantes ». Eh bien, on peut fixer ces paramètres ici, dans l'onglet qui nous permet de travailler le SIZING et quand c'est fini, on peut enregistrer cette chose-là en cliquant sur un + et on verra que, par exemple, je vais l'appeler mon « PRESET1 ». Alors idéalement, on donnera toujours un nom éloquent. On verra qu'on pourra y revenir en le rééditant. On le sauve et maintenant ce PRESET ici, on pourra à tout moment décider de s'en servir pour les images qui vont entrer ou de s'en servir, éventuellement, si on avait fait un PRESET également en sortie, on aurait pu le retrouver ici. Celui que je viens de faire là a été fait en entrée donc, je le retrouve ici en entrée. Donc, voilà à peu près tout ce qu'il y a.
On fera attention aussi, en cas de RESIZING important avec des BLANKING, de vérifier que les bords d'image soient bien pris en charge proprement c'est-à-dire qu'il n'y a pas de phénomène d'ALIASING et auquel cas, on pourra éventuellement activer les filtres ici si on en a besoin en fonction des résultats qu'on obtient. A priori, le Résolve le gère en, en auto et s'en débrouille plutôt bien. Donc, on a vu les paramètres de SCALE. On a aussi une autre chose qui est importante, c'est que, quand on sort, qu'on a fait un projet en 1440, pour le moment 1080, on a aussi la possibilité de, dans les OUTPUTS, dans les SCALING de sortie, de définir malgré tout un autre format, de forcer à écrire dans un autre format. À ce moment-là, on décoche le MATCH TIMELINE SETTING pour appliquer les paramètres qui nous intéressent et de nouveau, on s'intéresse à ces paramètres-là qui sont, en fait, les mêmes que ce qu'on a fixé au-dessus, mais qui serviront uniquement pour la sortie. Donc ça, c'est un petit tour de tout ce qu'on a à voir en SCALING.
Enfin, on a un dernier petit onglet en bas, un dernier petit réglage qui est de dire : est-ce que je veux utiliser des PROXYS. Les PROXYS étant des fichiers qui seront de résolution inférieure à ceux de la TIMELINE, et en utilisant ces PROXYS, en réalité, on pourra afficher en temps réel sur une machine qui aurait des difficultés à passer les fichiers dans leur taille d'origine. Ces PROXYS, aujourd'hui sur le Résolve 9, on en a de deux sortes. On a les PROXYS ON FLY c'est-à-dire qu'ils sont générés si vous avez de bonnes cartes CUDA. Ils sont générés absolument en direct. Vous avez juste besoin de rentrer le raccourci pomme P pour activer les PROXYS directement dans la TIMELINE. Ou autrement, quand on a de très gros fichiers et qu'il faut vraiment générer des PROXYS pour pouvoir travailler en temps réel, à ce moment-là, on pourra les générer par l'intermédiaire du média.

Cette formation DaVinci Resolve est également disponible dans les packs suivants

3 Notes et avis
Note moyenne:
3.941175 5 0 17
17
Donnez votre avis sur la formation L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires
Cédric ETIENNE il y a 384 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

trés bien

pour novice comme moi j'ai appris pas mal de chose même si j'ai pas vraiment compris les settings et tout .Mais pour sa il me suffit de me repassé le tuto plusieur fois.
Dominique JARLAN il y a 525 jours.
Votre note :
2 5 0 0
0

Trop brouillon

Video interessante maps trop brouillon
ludovic gaudry il y a 565 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

le top..

Mr Jean COUDSI top en formateur

il est claire et précis

merci pour cette formation