Accueil » Vidéo-Compositing » DaVinci Resolve » L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux

Tuto DaVinci Resolve | Disque de travail, Media Pool, Fichier Offline

vidéo 15/57
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    Disque de travail, Media Pool, Fichier Offline
    00:00 / 09:03
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux

Détails de la formation

Donc ce fichier, je vous avais dit que tous les fichiers qu’on amenait dans le média pool, en fait, étaient visibles directement dans la, directement au CONFORM. Mais, vous allez voir, en fait, un des fichiers qu’on ne voit pas, ce sont des fichiers de type OFFLINE, justement, parce que ce sont des fichiers témoins de montage. Ils ne vont pas apparaître dans les médias que nous allons travailler. Ils sont justes là en tant que témoins. Je vais donc essayer, maintenant, d'importer toutes mes sources.
Si j'ouvre ici, vous voyez qu'on a toute une série de plans et cette série de plans, on va la conformer grâce à un FCP XML. Alors, vous voyez que dans notre MASTER ici, on n'a aucun fichier. Quand on importe un FCP XML, une AAF ou une XML, on n'a pas besoin de commencer par faire l'import. C'est le Résolve qui va le faire par l'intermédiaire de la conformation. On va donc aller chercher l'FCP XML qui nous intéresse et qu'on a vu dans nos médias, dans les montages, dans le modèle FCP et vous voyez ici, tout de suite apparait de disponible un fichier qui est donc un FCP X, FCP XXML c’est-à-dire un XML issu de FCP 10. On aurait pu faire exactement la même chose avec une AAF ou avec un XML. Je lui demande d’ouvrir. On va noter juste une petite chose qu’on découvrira avec les CDL. Mais, il est possible, s’il a été fait des réglages en primaire, uniquement en primaire de couleur dans le FINAL CUT10, de récupérer ces informations. Il est, aussi, également, possible de récupérer les informations de recadrage et de SIZING et quelques autres effets. Donc là, pour le moment, j’importe directement et je le laisse configurer le projet. Je vais les mettre effectivement en MASTER et vous allez voir que, tout de suite, le montage est arrivé et qu’il est disponible et en fait, dans les médias maintenant, vous voyez que l’ensemble des fichiers a été importé.
Alors, revenons à notre fichier OFFLINE. On peut passer maintenant en conformation et, ici, on a importé notre session modèle à partir de l'FCP XML. Si je fais un clic droit dans cette TIMELINE, eh bien, je vois que, je vois que maintenant dans LINK OFFLINE VIDEO, on a la possibilité d'amener le fichier exporté du montage. L'intérêt c'est, effectivement, à tout moment, alors là, le fichier nous a été exporté avec un TC. On peut vérifier que le TC de notre TIMELINE, ici, notre TIMELINE de montage modèle donc et que le fichier OFLINE, ici, sont bien effectivement les mêmes et ça nous permet d'être sûrs que le travail que l'on fait en étalonnage est bien, correspond bien au montage. Donc, c'est un moyen extrêmement simple de vérifier les médias, de vérifier le montage et d'être sûr qu'on travaille sur le même projet.
Voilà alors, j'en profite pour dire, tout de suite, que si jamais pour une histoire d'export mal fait, il y a quelques images de désynchronisation, on a toujours moyen de, ici, bouger le TC, de faire glisser, en fait, de faire un OFFSET dans le fichier OFFLINE. Et donc, pour ajuster si jamais il y avait une erreur, au départ, d'une image ou deux images ou pour une raison X ou Y, on a aussi la possibilité de décider d'afficher le montage en vertical WIPE. Alors, on va le mettre sur un, ici, on va le faire horizontal, on va le faire en vertical, on va le faire en MIX c'est-à-dire que là, on affichera les deux fichiers mélangés et vous voyez, tout de suite, que s'il y avait un décalage de montage sur un plan ou un autre, on verrait, tout de suite, le problème. Des choses vont s'accentuer, évidemment, s'il y avait une vraie erreur de montage. Je reviens comme ça et on a, aussi, la possibilité de rentrer avec un angle et donc de faire glisser d'un côté ou de l'autre. Voilà donc, une fonction très commode et on va continuer avec quelques mots en repassant au MEDIA POOL. Tant qu'on est dans les fichiers, on va, tout de suite, et les disques, on va finir de regarder deux ou trois petites choses.
Bien sûr, on peut tout afficher soit par liste, soit par icône. Comme ça, avec un SKIMER, à chaque fois qu'il nous permet de découvrir les plans, on peut bien sûr faire une recherche. Si on cherche, par exemple, le chiffre 87, il va, tout de suite, aller nous chercher le média dans lequel il y aurait une référence de chiffre par exemple. On peut les trier par nom ou par résolution,. Enfin, de petits moteurs de recherche très agréables et qui permettent de travailler rapidement.
On a aussi la possibilité de zoomer dans les images pour mieux reconnaître un clip ou un autre et pouvoir bien lire son intitulé. On se souvient aussi que chaque clip arrive avec un minimum de META DATAS qui sont le TC en départ, en entrée. Le nombre d'images utilisées, les DATALEVEL etc., etc. Il serait toujours possible si on en avait besoin de rajouter des détails. On pourrait, par exemple, spécifier des META DATAS, remplir ici tout ce qu'on veut absolument. Vous verrez que, vous découvrirez qu'il y a, énormément, de META DATAS qui peuvent être renseignés. On pourrait surtout, par exemple, dire : « Ah ! Ben tiens, je vais, euh ! En fait j'aimerais bien que certains de ces fichiers, j'en ai quelques-uns où j'ai des problèmes, par exemple, celui- là, il faudra que je le vois à part ; celui-là, il faudra que je le vois à part également ».
Eh bien en fait, je pourrais les marquer avec des drapeaux et on verra qu'une fois qu'ils seront marqués avec des drapeaux, ça nous donnera des possibilités de tris dans la TIMELINE. On verra également qu'à un endroit extrêmement précis, on peut, non seulement, mettre un drapeau, mais on peut aussi mettre un marqueur c'est-à-dire quelque chose qui nous, qui ne va pas nous relier au clip, mais qui va nous relier à une image précise dans le clip. Voilà, c’était une autre manière bien sûr d’amener des médias.
On va terminer avec ça, en regardant qu’ici dans notre petite TIMELINE, on a la possibilité de zoomer. On a quelques options de présentation, soit de voir toutes les images. Avec ce premier choix, on le voit simplement si je fais un vrai zoom. Vous allez voir qu’en fait, c’est un petit peu comme ça qu’on déroulait de la pellicule. On a toutes les images. Je peux également montrer juste la première et la dernière image du plan. Il faudrait que je dé-zoome un petit peu pour que vous voyez et là, j’ai la première image et la dernière image du plan. Je l’aurai sur chaque clip. Je peux aussi décider de présenter simplement sous cette forme-là.
On peut aussi afficher les FLAGS ou pas. On peut afficher les MARQUEURS qui peuvent être ajoutés. Si, par exemple, à cet endroit-là, on était passé comme ça et qu'on avait décidé qu'à cet endroit bien précis, je voulais rajouter un marqueur, il suffisait de cliquer sur le petit marqueur ici et du coup, j'avais une marque qui nous permettait de la retrouver directement dans la TIMELINE. On voit qu'ici, on a également quelques outils d'édition. Hein ! Tous les gens qui font du montage vont retrouver leur POTIS, la possibilité, entre autres, de rajouter une piste.
Si on a besoin de rajouter des éléments incrustés, on pourrait avoir un texte, un titre, sous forme de masque par exemple. Si je décidais, ici, de ranger dans un nouveau petit dossier que je peux créer en bas, de rajouter, par exemple, un masque de titre, on va aller le chercher dans nos masques. J'ai par exemple un titre ici, celui-là. Je vais le rajouter. C'est un média qui contient un ALPHA, mais c'est aussi un clip. Ce qui veut qu'ici, par exemple, je peux très bien décider qu'à cet endroit-là, je voudrais rajouter un clip. Je voudrais le couper parce que, si après, je peux le sélectionner, hop !, et le supprimer et maintenant, j'ai effectivement un titre directement incrusté. C'est aussi une des nouvelles fonctionnalités du Résolve 9 qui nous permet de travailler.
La deuxième piste, elle a aussi la possibilité d'avoir un mode de composite qui va s'afficher à toute la piste c'est-à-dire que si je passe en mode différence, je pourrais avoir des effets, hein ! Bon, je vous laisserai explorer les différents modes de COMPOSITING qui sont là.

Cette formation DaVinci Resolve est également disponible dans les packs suivants

3 Notes et avis
Note moyenne:
3.941175 5 0 17
17
Donnez votre avis sur la formation L'étalonnage numérique avec DaVinci Resolve 9 - Les fondamentaux !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires
Cédric ETIENNE il y a 386 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

trés bien

pour novice comme moi j'ai appris pas mal de chose même si j'ai pas vraiment compris les settings et tout .Mais pour sa il me suffit de me repassé le tuto plusieur fois.
Dominique JARLAN il y a 527 jours.
Votre note :
2 5 0 0
0

Trop brouillon

Video interessante maps trop brouillon
ludovic gaudry il y a 567 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

le top..

Mr Jean COUDSI top en formateur

il est claire et précis

merci pour cette formation