article(s) dans votre panier VOIR

Introduction au mixage dans Studio One 3

  • Vidéo 54 sur 64
  • 2h35 de formation
  • 64 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Introduction au mixage
00:00 / 04:08
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans cette formation en ligne pour apprendre les fondamentaux de PreSonus Studio One 3, l’expert vous fait une introduction au mixage. L’objectif de ce tutoriel vidéo est de raffiner la composition. Le mixage est l’étape qui suit l’arrangement. En effet, il intervient afin de parfaire la séquence obtenue. Pour ce faire, il est important de respecter les étapes suivantes. Dans la première étape, vous procédez au nettoyage des pistes. De cette manière, vous parvenez à supprimer les bruits, les fréquences indésirables et toutes les sonorités parasites qui sont susceptibles d’entraver le résultat final de la composition. Pour cela, vous disposez de différents outils selon les sonorités à supprimer. Pour le cas des bruits de fond, vous utilisez Gate ou Denoiser. Dans le cas où vous souhaitez éliminer les fréquences indésirables, vous recourez à l’EQ. Par contre, pour les plosives et les sifflantes, l’utilisation du Compresseur ou du DeEsser est conseillée. En passant dans la deuxième étape, vous travaillez par rapport à l’embellissement du son. Pour ce faire, vous utilisez deux types d’outils suivants que cette amélioration se focalise sur l’aspect temporel ou sur la dimension fréquentielle. Lorsque le perfectionnement est d’origine temporelle, vous jouez sur les effets de delay, de chorus, de phaser, de tremolo et de la reverb. En revanche, s’il s’agit d’une amélioration de type fréquentiel, vous agissez par l’intermédiaire du EQ, du simulateur d’ampli. A ce même titre, vous modulez la saturation du son. En ce qui concerne la troisième étape, elle consiste en une spatialisation des instruments. Dans ce contexte, vous faites en sorte de réduire les effets de masquage. En complément de cela, vous effectuez un placement dans un espace 3D. Pour y parvenir, vous employez un équaliseur ou un compresseur. D’une autre manière, vous exploitez les fonctionnalités du Panoramique et de la Reverb. Enfin, la dernière étape vous permet d’ajouter du mouvement à la composition. Par conséquent, vous gérez l’apparition et la disparition des instruments. De plus, vous devez maîtriser le déplacement dans le champ stéréo. Dans ce cadre, vous avez la possibilité de vous servir de l’automation de volume et de panoramique. Vous pouvez également utilisez la fréquence de coupure en tant que filtre. Pour conclure, le mixage est un processus à ne pas négliger pour obtenir un morceau satisfaisant.