article(s) dans votre panier VOIR

Utiliser le modèle dans les visuels sur Power BI

  • Vidéo 22 sur 48
  • 4h01 de formation
  • 48 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Utiliser le modèle dans les visuels
00:00 / 03:16
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
69,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce tuto en ligne pour apprendre à utiliser Power BI Desktop, l’auteur vous explique la manière d’utiliser un modèle dans le visuel. L’objectif de cette formation vidéo est de tester l’efficacité des relations établies entre les tables. Dans un premier temps, il est indispensable de disposer d’un modèle relationnel. En d’autres termes, vous travaillez à partir d’un projet dans lequel les tables sont déjà liées entre elles. Pour commencer, vous cliquez sur l’icône Rapport dans le volet latéral de l’interface. Par la suite, dans le volet Visualisations, vous sélectionnez l’outil Matrice. A cet effet, vous générez une matrice vide sur le plan de travail. Vous sélectionnez ensuite dans le volet Champ, la table qui comporte le champ dans lequel vous souhaitez entrer des données. Pour cela, vous cochez la case associée à ce champ. En faisant cette action, vous constatez dans la matrice les enregistrements effectués dans le champ sélectionné. Pour continuer, vous cochez, dans une autre table, un champ qui est en relation avec le champ précédent. A l’issue de cette action, vous remarquez aussi les enregistrements de ce champ au niveau de la matrice. Dans le cas où ces données sont des valeurs numériques, vous obtenez alors le cumul des valeurs. Il est à noter que lorsque vous cochez des cases de champs contenant des valeurs littérales, ces derniers se placent de façon arbitraire dans la section Lignes. Par contre, les champs constitués de données numériques sont classés dans la section Valeurs. Vous disposez aussi d’une section Colonne. A partir de ces sections, vous avez la possibilité d’arranger la disposition des données dans la matrice. Pour y parvenir, vous déplacez un champ de valeurs littérales de la section Lignes à la section Colonne en faisant un glisser-déposer. En faisant cette action, vous générez un tableau croisé dynamique. Pour conclure, l’exploitation des relations entre les tables vous permet de gérer l’affichage des données dans une matrice.